Une façade est la face extérieure d’un bâtiment ou un ensemble de faces que l’on voit globalement de l’extérieur. Notamment en suivant un axe perpendiculaire centré, avec un repère cardinal de position de l’observateur.

Les éléments constituant une façade construite sont aussi bien des éléments du gros œuvre que du second œuvre. Ils offrent une face visible faisant partie du parement de l’édifice. En outre, Ils se peuvent se caractériser de volumes ne les assimilant pas à des corps de bâtiment mais des avant-corps (volumes en avancée) et arrière-corps (volumes en retrait) donnant le relief de façade à compter du « nu » du mur principal.

Types de gouttières
ARTICLE TYPES DE GOUTTIERES

Types de gouttières

TYPES DE GOUTTIÈRES

Un système d’évacuation des eaux pluviales bien installé protège une maison des problèmes d’humidité susceptibles d’affecter sa structure. Si les gouttières ont une durée de vie relativement longue, une inspection régulière permettra de régler à temps problèmes d’obstruction ou de fixation souvent responsables d’infiltrations. De même, certains matériaux comme la fonte d’acier exigent l’application d’une peinture de protection.

MATERIAUX

Les gouttières se déclinent en différents matériaux, d’apparence, de résistance et de coût variables. Selon les régions et les zones d’implantation, la pose de gouttières peut faire l’objet de réglementations particulières.

Section de gouttière en PVC
PVC

Un matériau léger, facile à travailler. Les différents éléments s’assemblent par collage ou encliquetage. Exige un minimum de maintenance.

Aluminium

Un matériau léger. Disponible selon différents systèmes d’assemblage. Un système de gouttière contenu peut être réalisé sur site et sur mesure par des professionnels.

Section de gouttière en aluminium
Section de gouttière en fonte ferreuse
Fonte ferreuse

Un matériau traditionnel, très résistant mais aussi très lourd. Raccord des éléments par application d’un cordon de mastic sur les joints avant boulonnage.

Cuivre 

Un matériaux robuste et facile à utiliser. De moins en moins utilisé en raison de son coût. Avec le temps, le cuivre devient vert-de-gris.

Section de gouttière en cuivre

PROFILS

Si La plupart des gouttières sont rondes ou carrées, les profils varient selon les modèles ci-dessous. Avant de remplacer tout un réseau de gouttières, nous opterons pour un modèle en tenant compte de critères esthétiques, financiers mais aussi pratiques, comme la facilité de pose. 

Modèles de profils de gouttières en demi-cercle, caniveau, trapèze, corniche

RESEAU DE GOUTTIERE

Différents éléments sont assemblés et raccordés afin d’évacuer rapidement et efficacement l’eau de pluie. Les méthodes d’assemblage varient selon le matériau des gouttières mais un réseau complet regroupe toujours les mêmes pièces. Selon le réseau tout ou une partie des éléments présentés ci-dessous vous seront utiles.

Réseau de gouttières comprenant sections droites, descentes, coudes et raccords
ASSEMBLAGE DES ÉLÉMENTS D'UN RÉSEAU DE GOUTTIÈRE
Evacuation directe des eaux pluviales
Évacuation directe

La descente est directement raccordée au réseau d’évacuation souterrain. La pose d’une nouvelle descente peut exiger la mise en place d’un adaptateur.

 
Évacuation sur regard

Le tuyau de descente peut être emboîté dans la grille du regard ou équipé d’un dauphin coudé en bout de tuyau.

Dauphin d'évacuation des eaux pluviales sur regard
Vous avez un projet de rénovation, prenez contact avec nous via le formulaire en cliquant ici.
Faites estimer vos travaux en cliquant ici.

vous aimeZ cet article?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Continuer la lecture
Les revêtements de murs extérieurs
ARTICLE

Les revêtements de murs extérieurs

LES REVÊTEMENTS DE MURS EXTÉRIEURS

Un mur extérieur peut présenter des qualités décoratives liées à la nature des matériaux qui le composent, mais le recours à un crépi se révèle indispensable pour étancher la surface et jouer un rôle de finition. Un mur de briques est à la fois fonctionnel et décoratif, mais un mur en parpaings exige d’être recouvert d’une couche de parement ou d’un bardage. Si, pour la majorité des propriétaires, crépi et techniques d’enduction sont synonymes de restauration, il apparaît pourtant essentiel de maîtriser ces notions si l’on souhaite un jour assortir le parement de sa maison à celui d’une extension, ou rénover toute une façade.

CREPIS

Directement applicable sur les parpaings ou les briques, voire sur les grillages métalliques destinés à renforcer l’adhérence de l’enduit, le crépi protège le mur d’une finition à la fois décorative et étanche. La couche de parement peut être texturée de multiples façons et faire l’objet de traitements spéciaux afin de renforcer, par exemple, ses qualités hydrofuges ou encore servir de base à l’application d’une peinture de finition pour murs extérieurs. Vous pourrez envisager toutes les options possibles avec un professionnel qui vous conseillera sur toutes les mesures à mettre en oeuvre pour étancher les murs si nécessaire.

Question de règlement

Un ravalement de façade ou la modification d’un crépi extérieur exige le dépôt d’une déclaration de travaux en mairie. L’autorisation accordée sera accompagnée de prescriptions particulières, concernant les couleurs ou encore les techniques à respecter. Dans le cas de proximité de monument historique ou d’une zone protégée, cette autorisation sera visée par l’architecte des bâtiments de France. Dans les lotissements, ces contraintes peuvent être retenues dans le cahier des charges.

 

BARDAGE

Le bardage ou couverture en façade, concerne principalement les maisons à murs extérieurs creux et à ossature bois, même si l’on retrouve parfois les bardeaux de bois en couverture de murs maçonnés. certaines façades sont ainsi particulièrement revêtues de bardeaux, posés à l’horizontale ou à la verticale, positionnement à privilégier en raison d’un meilleur écoulement des eaux de pluie. Outre son aspect décoratif, le bardage est un revêtement particulièrement isolant, d’ou son succès. Les bardeaux ou clins sont généralement en bois, parfois en fibres ciment, en PVC ou en métal. Ces derniers plus faciles d’entretien que le bois, peuvent être peints. Les bardeaux métalliques se fixent généralement aux murs à l’aide d’attaches et de profilés spéciaux fournis avec le produit. En cas de bardage, la pose d’un pare-pluie ou pare-vapeur, évitant à l’eau de pénétrer dans le mur mais laissant s’échapper la vapeur, est absolument indispensable, une série de liteaux fixent le pare-pluie ou le pare-vapeur au mur et servent de supports d’ancrage aux vis ou aux clous utilisés pour fixer les clins.

Pose de clins

Les clins horizontaux sont fixés sur des liteaux verticaux afin de créer une lame d’air entre le mur et le revêtement. 

Certains fabricants proposent des bardages intégrant des couches de matériau isolant. L’avis d’un spécialiste est nécessaire afin d’éviter tous les problèmes de condensation liés à une mauvaise isolation.

Illustration d'un mur extérieur recouvert de clins bois à recouvrement
Illustration d'un mur extérieur recouvert de clins bois à rainure et languette
Illustration d'un mur extérieur recouvert de clins bois à embrèvement
Illustration d'un mur extérieur recouvert de bardeaux en bois sciés
Illustration d'un mur extérieur recouvert de clins en fibres ciment
Illustration d'un mur extérieur recouvert de bardeaux en terre cuite
 

Solutions écologiques pour le bardage

Pensez aux solutions « vertes » en choisissant votre bois de bardages pour les murs extérieurs. Optez si possible pour le bois de récupération ou bien assurez-vous que le bois neuf du fournisseur provient bien de forêts à gestion durable. Le bardage en aluminum recyclé, et non de première main, constitue une autre alternative viable. 

Vous avez un projet de rénovation, prenez contact avec nous via le formulaire en cliquant ici.
Faites estimer vos travaux en cliquant ici.

vous aimeZ cet article?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Continuer la lecture
Fermer le menu
Aller à la barre d’outils