Fenêtres de toit
ARTICLE

Fenêtres de toit

FENÊTRES DE TOIT

Les combles aménagés ou rénovés offrent un espace de vie supplémentaire que les fenêtres de toit viennent éclairer d’une lumière naturelle. Déclinées en une large gamme de modèles, généralement conçus pour s’adapter à la pente des versants de toiture, certaines fenêtres se présentent sous forme de lanterneaux ou de lucarnes spécialement étudiés pour les toitures planes. En règle générale, on distingue les lucarnes des fenêtres de toit. 

FENÊTRES DE TOIT PIVOTANTES OU BASCULANTES

Ces modèles conçus pour s’adapter à la pente du toit ne nécessite pas la construction d’une structure supplémentaire en vue de leur installation. Les fenêtres de toit pivotantes offrent une meilleurs accessibilité en toiture que les lucarnes. Les fenêtres pivotantes constituent une solution idéale aux problèmes d’aménagements des combles car elles sont faciles à poser et à entretenir. Le succès du concept explique la multiplication des modèles au sein de la gamme qui propose aujourd’hui de multiples variantes, comme les fenêtres à ouverture par projection ou rotation ainsi que différents designs de volets roulants et stores parfois motorisés et télécommandés. Ces derniers peuvent être fixés à l’extérieur de la fenêtre.

Les trois modèles de fenêtres de toit pivotantes présentés ci-dessous font appel à la même technique d’installation. Un des avantages lié à ce type de fenêtres tient au fait que les travaux de pose peuvent être effectués à l’intérieur. À moins d’implanter une fenêtre de petite largeur entre deux chevrons, la pose de fenêtre de toit exige la découpe d’au moins un chevron. Afin de ne pas fragiliser le charpente, on insérera des chevêtres ou pièces de support qui renforceront le cadre de la trémie. Le mode de découpe des chevrons et la fixation des chevêtres dépendent de la taille et du positionnement de la fenêtre. Les trois modèles ci-dessous, d’apparence très différente, font pourtant appel aux même principe de construction. 

Vue intérieure d'une pièce d'une fenêtre de toit blanche pivotante
        Fenêtre de toit pivotante                   

Une variante de modèle à ouverture par rotation. La fenêtre articulée en partie supérieur propose un système d’ouverture par projection.

 

Vue extérieure d'une fenêtre de toit sur mesure à deux parties pivotantes
Fenêtre de toit pivotante sur mesure

Le cadre est identique à celui des modèles ci-contre mais une extension en partie basse donne l’illusion d’une plus grande ouverture.

Vue intérieure d'une fenêtre de toit blanche à ouverture latérale
Fenêtre de toit à ouverture latérale

L’ouverture latérale facilite l’accès à la toiture; équipé d’une échelle, ce modèle peut se transformer en une sortie de secours.

Planification et réglementation

Les fenêtres de toit pivotantes sont proposées sous différentes dimensions standards. Afin d’accroître la luminosité, plusieurs fenêtres peuvent être implantées côte à côte, à condition toutefois de ne pas nuire à l’intégrité de la structure du toit. Une simple déclaration de travaux en mairie est généralement suffisante pour l’installation d’une fenêtre de toit.

 

LUCARNES

Le châssis d’une lucarne apparaît souvent identique à celui de toutes les autres fenêtres. La seule différence réside dans la structure même de la lucarne, généralement abritée par un ouvrage de charpente et de couverture – érigé en saillie du versant de toiture – se présentant sous la forme d’un toit à deux pentes ou d’un simple toit plat. L’implantation d’une lucarne sur un pan de toiture est une opération complexe entraînant des travaux de charpente et de couverture généralement confiés à un spécialiste. L’entretien d’une lucarne reste une tâche contraignante exigeant le montage d’un échafaudage pour accéder à la toiture.

Lucarnes d'une maison individuelle

TOITURES PLANES

Les lucarnes et lanterneaux participent à l’éclairement des combles sous toitures planes. Souvent encastrés sur un châssis érigé en saillie de la toiture, ces éléments se présentent sur un plan incliné facilitant le ruissellement des eaux de pluie. Le châssis des lucarnes et lanterneaux, comparable à celui de toutes les autres fenêtres de toit, inclut bien évidemment joints et raccords d’étanchéité. La pose s’effectue directement depuis la toiture.

 

PUITS DE LUMIERE

Souvent substitués aux lucarnes, les puits de lumière sont des éléments fixes de petite taille qui permettent d’éclairer les pièces les plus sombres d’une maison. Les vitrages équipant ce type d’accessoire sont souvent conçus pour laisser pénétrer le maximum de lumière.

Lanterneau de toiture plane

AMENAGER DES COMBLES

La transformation des combles exige un diagnostic préalable. Il convient avant tout de déterminer si le volume disponible exige ou non une modification des structures existantes. Ainsi, les poutres ne seront peut-être pas en mesure de supporter un nouveau plancher sans un travail de renfort préalable. Si des éléments de support de charpente encombre l’espace à aménager, leur retrait obligera à transformer la structure même de la charpente. D’autres facteurs méritent une attention particulière, comme le nombre et le type de fenêtres de toit à implanter ou encore la localisation de l’arrivée de l’escalier. Certaines parties de la toiture exigeront peut-être la pose de nouvelles tuiles avant ou durant les travaux d’aménagement. De même, le routage des circuits électriques et de certaines canalisations devra être repensé. Pensez à l’installation du chauffage. Il est possible que la chaudière nécessite quelques modifications afin de pouvoir supporter le branchement de radiateurs supplémentaires.

Fenêtre de toit pivotante
Vous avez un projet de rénovation, prenez contact avec nous via le formulaire en cliquant ici.
Faites estimer vos travaux en cliquant ici.

vous aimeZ cet article?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Continuer la lecture
Les portes
ARTICLE

Les portes

LES PORTES

Les portes d’entrée ou intérieures doivent s’accorder au style architectural de la maison. En règle générale, les portes d’entrée exposées aux éléments sont plus épaisses et résistantes que les autres. Toute la quincaillerie – poignée, paumelles serrure, loquet, heurtoir, entrée de boîte aux lettres, etc. – est achetée séparément avant d’être montée sur la porte. 

LES TYPES DE PORTES

Le meilleur moyen de classer les milliers de modèles de porte existant sur le marché consiste à distinguer les portes extérieures (portes palières ou portes d’abris de jardin) des portes intérieures.

Portes extérieures

Les modèles les plus courant sont présentés ci-dessous. Le matériau dont est constituée la porte détermine sa durabilité et l’aspect de sa finition. Le choix d’une porte tient également compte du style architectural d’une maison; ainsi pour un intérieur d’époque, préférez des portes à panneaux aux portes planes. De nombreuses portes d’entrée sont disponibles sous forme de blocs-portes comprenant une porte seule et un bâti.  

Caractéristique

Préférez un bois massif, plus résistant.

Finition

Vernis pour boiseries extérieures.

Caractéristiques

Un matériau isotherme à l’entretien limité.

Finition

Finition assurée en usine.

Caractéristiques

Réalisée dans un cadre bois intégrant de large panneaux isolants.

Finition

Prépeinte, à peindre ou à vernir.

Caractéristiques

Vendue comme ensemble prêt à poser intégrant panneau, rail, accessoire de guidage et poteau.

Finition

Le modèle ci-contre montre un panneau et un bâti en PVC.

Caractéristiques

Des panneaux de porte à âme bois et à parement acier, ou à blindage acier et parement bois.

Finition

Poignées et serrures peuvent être montées en usine.

Gamme de portes extérieures en bois, PVC, fibre de verre, coulissante, acier

Portes intérieures

Comme les portes extérieures, la gamme des portes intérieures ne cesse de s’élargir. Les modèles les plus représentatifs sont référencés ci-dessous. Plus légères, elles sont aussi moins coûteuses. Les portes planes sont plus économiques que les portes à panneaux. Choisissez un modèle adapté à l’architecture des lieux et n’hésitez pas à vous renseigner auprès des professionnels sur l’isolation phonique ou la résistance au feu par exemple.

Caractéristiques

On distingue portes à panneaux pleins et postformés. Les premières sont réalisées à partir de bois durs ou tendres, parfois exempts de nœuds. Les portes à panneaux postformés imitation bois conjuguent légèreté et économie.

Finition

Finition peinture ou bois naturel pour le bois massif. Les portes postformées ne supporte qu’une finition peinture.

Caractéristiques

Le verre doit être résistant et répondre aux normes en vigueur pour un usage intérieur. Idéal pour éclairer une pièce sombre.

Finition

Apprêtage et application d’une sous couche sur la porte avant de fixer les vitres sera nécessaire. 

Caractéristiques

Un vantail décoratif à lames inclinées pour une meilleure ventilation. Idéal pour fermer armoires ou placards de cuisine.

Finition

Peinture, lasure ou finition bois naturel.

Caractéristiques

Fixée au bâti au moyen de paumelles. Les paumelles peuvent également servir à associer deux vantaux. Mécanisme et rail coulissant au sommet du vantail.

Finition

Peinture, lasure ou finition bois naturel

Caractéristiques

Un vantail constitué de lames à rainures et languettes, maintenues par trois barres horizontales écharpes diagonales.

Finition

Peinture, lasure ou finition bois naturel.

Caractéristiques

Une configuration à barres et double écharpe, renforcée par un cadre.

Finition

Peinture, lasure ou finition bois.

Caractéristiques

Portes à âme pleine ou à âme alvéolaire (moins chères). Les plus solides ont un vantail plein et un cadre tendre pour fixer paumelles et gâche de serrure.

Finition

Possibilité de parement (à âme pleine). Peinture et finition (à âme alvéolaire). 

L’ANATOMIE D’UNE PORTE

Les portes extérieures, plus lourdes que les portes intérieures, présentent une différence au niveau du cadre sur lequel elles sont fixées. Les portes intérieures sont solidaires du chambranle, fixé à un bâti grossier, alors que les portes extérieures sont montées sur un dormant. Lors du remplacement d’une porte, le nouveau vantail est fixé au chambranle existant. Lors de la pose d’une porte sur un mur creux, on aligne le dormant sur la paroi extérieure du mur avant de l’encastrer de façon à créer un renfoncement entre la paroi extérieure et le dormant.

Schéma de principe de l'anatomie d'une porte extérieure
Schéma de principe sur l'anatomie d'une porte intérieure

 

ANATOMIE D’UN VERROU

Les portes sont généralement équipées d’un mécanisme de verrouillage qui sécurise la fermeture. Les portes intérieures sont souvent équipées d’une simple serrure à larder à bec-de-cane; les serrures de sécurité des portes extérieures associent quant à elles pêne demi-tour et dormant. quel que soit le type de serrure, le coffre de l’élément est inséré dans une mortaise pratiquée sur le chant extérieur du vantail de la porte alors que la gâche vient se fixer aux chambranle ou au dormant.

Schéma de principe sur l'anatomie d'une serrure à larder à pêne demi-tour
Schéma de principe sur l'anatomie d'une serrure à larder à pêne demi-tour et dormant

 

SECURISER UNE PORTE EXTERIEURE

La pose d’une porte d’entrée s’accompagne généralement de la mise en place d’une serrure à larder ou d’un verrou à cylindre. Une serrure à larder à pêne dormant s’ouvre et se ferme de l’intérieur comme de l’extérieur à l’aide d’une clé. Un verrou à cylindre dispose d’une clé extérieure et d’un bouton intérieur parfois commandé par une clé. Dans ce cas la clé intérieure permet d’actionner un pêne dormant qui offre une résistance en cas de bris d’une porte vitrée et tentative d’ouverture par manipulation du bouton.

Le nombre de points de verrouillage d’une serrure à larder détermine la résistance d’une porte à l’effraction. une serrure à larder peut présenter de 2 à 7 points de verrouillage, il faut compter 3 points minimum pour une porte bien sécurisée.

Vous avez un projet de rénovation, prenez contact avec nous via le formulaire en cliquant ici.
Faites estimer vos travaux en cliquant ici.

vous aimeZ cet article?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Continuer la lecture
Les fenêtres
ARTICLE

Les fenêtres

LES FENÊTRES

Formes et dimensions, types d’ouverture, mécanismes et structures, mais aussi vitrages permettent de différencier les modèles de fenêtres. Vous trouverez dans cet article des informations pour rénover ou remplacer une fenêtre.

TYPES DE FENÊTRES

On distingue généralement six grands types de fenêtres, classés en fonction de leur mode et de leur mécanisme d’ouverture. La fenêtre à la française et la fenêtre coulissante comptent parmi les modèles les plus classiques. Les autres produits de la gamme font appel à des mécanismes à pivot ou à friction. Matériaux, formes et tailles des produits de la gamme varient considérablement d’un modèle à l’autre.

 

Anatomie d’une fenêtre

Une fenêtre est un élément de construction qui, quel que soit le matériau qui la compose, se présente toujours sous la forme d’un bâti ou dormant constituant un cadre fixe sur lequel sont montés des battants mobiles. Les battants s’articulent sur des ferrures qui regroupent l’ensemble des pièces ou du mécanisme qui concourent à assurer la liaison entre les éléments fixes et mobiles. Le plus souvent les ferrures de fenêtres se présentent sous la forme de paumelles qui assurent la rotation du battant. Le battant lui-même est formé de traverses horizontales et de montants verticaux qui maintiennent le vitrage. Ce dernier est parfois divisé par des éléments décoratifs horizontaux et verticaux référencés sous le terme de petit-bois.

Anatomie d'une fenêtre à ouverture à la française

 

CHOISIR UNE FENÊTRE

Si le choix d’une fenêtre est avant tout guidé par l’esthétique et le style de vos façades, différents autres critères devront être pris en compte, comme l’éclairage ou la ventilation souhaitée dans chaque pièce. L’orientation des ouvertures de la maison déterminera la qualité et l’épaisseur des vitrages, sachant qu’une façade exposée nord-est exigera un verre à haut rendement énergétique. Dans un environnement très sonore, le double vitrage, voire le triple, s’imposera. Enfin, sachez que chaque matériau offre, en dehors des qualités esthétiques, des performances différentes en matière d’étanchéité, d’isolation acoustique et thermique, de résistance mais aussi d’entretien.

Types d’ouvertures

Si l’ouverture dite à la française reste un classique du genre, l’ouverture coulissante ne cesse de gagner en popularité. Chaque type d’ouverture est décliné en modèles de différentes formes, tailles et matériaux. En règle générale, fenêtres basculantes ou oscillo-battantes équipent de préférence salle de bains et cuisine.

Illustration d'une fenêtre à ouverture à la française

Ouverture à la française

Un modèle classique,  le plus souvent à deux battants, à  ouverture vers l’intérieur selon un axe vertical.

Illustration d'une fenêtre à ouverture à soufflet

 

Ouverture à soufflet

Un modèle à ouverture vers l’intérieur. L’axe d’ouverture est horizontal, au niveau de la traverse.

Illustration d'une fenêtre à ouverture basculante

Ouverture basculante

Un modèle qui s’ouvre à demi vers l’intérieur et à demi vers l’extérieur. L’axe d’ouverture est horizontal, sur la médiane de la fenêtre. Encombrant en position ouverte, ce type de fenêtre assure une excellente aération.

Illustration d'une fenêtre à ouverture à l'italienne

Ouverture à l’italienne

Un modèle à projection qui s’ouvre vers l’extérieur. L’axe d’ouverture est horizontal, au niveau de la traverse haute du châssis. Avantage: peu encombrant quand il est ouvert,il permet d’aérer en tout temps.

 

MÉCANISMES D’OUVERTURE

Les mécanismes et ferrures assurant l’ouverture d’une fenêtre différent selon son mode d’ouverture. Le sens d’ouverture d’une fenêtre détermine son encombrement. Certains modèles dits oscillo-battants cumulent ouverture à la française et ouverture à soufflet selon la manœuvre opérée sur la poignée. Mécanismes et ferrures de fenêtres ne peuvent en règle générale être remplacés par des modèles de type différent.

Illustration d'une fenêtre à mécanisme d'ouverture par paumelles

Paumelles

Ce type de ferrure équipe les fenêtres et portes-fenêtres à ouverture à la française. Le montage des paumelles est réalisé parr vissage des lames au niveau des montants du dormants et de l’ouvrant.

 

Illustration d'une fenêtre à mécanisme d'ouverture par contrepoids

Contrepoids

Un mécanisme qui équipe en priorité le fenêtres à guillotine munies d’un ouvrant qui glisse verticalement sur des glissières fixées le long des montants du dormant.

 

Illustration d'une fenêtre à mécanisme d'ouverture par pivots

Pivots

Les fenêtres basculantes sont articulées à mi-hauteur par des pivots assurant la liaison entre le dormant et l’ouvrant. Un dispositif de freinage maintien l’ouvrant selon différentes inclinaisons.

Illustration d'une fenêtre à mécanisme d'ouverture par compas

Compas

Un mécanisme d’ouverture spécialement conçu pour les fenêtres à l’italienne. Les compas sont vissés en partie haute, de chaque côté de l’ouvrant et du dormant.

Vous avez un projet de rénovation, prenez contact avec nous via le formulaire en cliquant ici.
Faites estimer vos travaux en cliquant ici.

vous aimeZ cet article?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Continuer la lecture
Les types de fenêtres
ARTICLE

Les types de fenêtres

LES TYPES DE FENÊTRES

En matière de fenêtres, le choix des matériaux dépend en grande partie du style de votre maison et de vos goûts personnels. La gamme se décline en différents matériaux présentant chacun des qualités particulières en termes d’esthétique et d’entretien.

Bois

Un matériau traditionnel décliné en différentes essences, apprécié pour sa chaleur et ses performances naturelles. La pose de joints de calfeutrage au niveau des bâtis bois est indispensable pour améliorer l’isolation de votre intérieur. La résistance des essences nobles comme le chêne justifie leur coût d’achat élevé ; un investissement largement compensé par le peu d’entretien exigé, à savoir une simple protection à base d’huile avant application d’une finition, peinture ou teinte bois naturel. Les bois tendres comme le pin, moins onéreux mais plus fragiles, requièrent quant à eux un entretien plus régulier.

Menuiseries mixtes

Ce type de menuiseries associe les performances de deux matériaux différents, généralement l’aluminium et le bois. L’objectif vise à tirer le meilleur parti des qualités propres à chaque matériau pour obtenir un cadre et un châssis durables, solides et offrant un bon rendement thermique, tout en étant faciles d’entretien. La fenêtre présente une face extérieure en aluminium prélaqué et une face bois côté intérieur.

PVC

Matériau de choix des fenêtres à double vitrage, plus performantes en matière d’isolation thermique et acoustique, le PVC séduit par sa résistance et le peu d’entretien qu’il exige. Autrefois systématiquement blanches, les fenêtres PVC sont aujourd’hui proposées en couleurs vives ou pastel.

Métal

Aluminium et acier ont pour avantages de résister au gauchissement et de supporter des vitrages de grandes dimensions. L’acier bénéficie quant à lui d’un traitement contre l’oxydation. Seul point faible de ce type de matériaux, leur faible performance en matière d’isolation thermique et leur tendance à la condensation.

 

Formes et fenêtres

En dehors des formes classiques rectangulaires et carrées, les fenêtres peuvent adopter bien d’autres profils – ovale, oeil-de-bœuf, triangle, trapèze, plein cintre, anse de panier, etc. – selon le style architectural de la maison. Chacune de ces formes peut être déclinée en différentes versions – fixe ou à ouverture à la française – matériaux et vitrages.

Croisillons ou petits-bois

Les croisillons sont des éléments décoratifs constitués de petits-bois horizontaux et verticaux qui divisent la surface vitrée d’une  fenêtre. Utilisés en rénovation comme en construction neuve, les petits-bois peuvent être intégrés dans un double vitrage, rapportés par collage ou clippage ou encore se présenter sous forme d’un panneau mobile articulé au niveau du cadre des ouvrants.

Fenêtre à châssis bois cintrée blanche et petits-bois collés sur les deux faces du vitrage
Fenêtre circulaire blanche à petits-bois clippés sur la partie extérieure du vitrage

 

PORTES-FENETRES ET BAIES VITREES

Un élément de menuiserie spécialement étudié pour illuminer votre intérieur en assurant une ouverture maximale sur votre terrasse ou votre jardin. La porte-fenêtre traditionnelle bois à ouverture à la française cède aujourd’hui le pas aux baies vitrées aluminium ou PVC à 2, 3 ou 4 vantaux coulissants, équipés de système de fermeture multipoints et de vitrages retardateurs d’effractions à haute isolation thermique et acoustique.

Porte fenêtre bois comprenant deux vantaux avec double-vitrages et petits-bois

 

MODELES DE PORTES-FENETRES 

Porte fenêtre bois deux vantaux battants à poignée béquille centrée
Porte fenêtre bois coulissante à poignée de tirage latérale
Porte fenêtre à la française

Un modèle traditionnel décliné en différents matériaux, à 2 ou 3 vantaux articulés sur paumelles. Généralement équipé d’un système de fermeture par crémone en applique ou encastrée, avec poignée béquille centrée. Possibilité d’inclure une trame petits-bois dans le vitrage. 

Porte-fenêtre coulissante

Une solution gain de place avec possibilité d’ouverture totale du vantail par coulissement sur deux rails au moyen d’une simple poignée de tirage. La porte-fenêtre peut présenter de 1 à 4 vantaux. A noter, les modèles à galandage permettant de dissimuler les vantaux dans les murs. 

Vous avez un projet de rénovation, prenez contact avec nous via le formulaire en cliquant ici.
Faites estimer vos travaux en cliquant ici.

vous aimeZ cet article?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Continuer la lecture
Pratiquer une ouverture dans un mur
ARTICLE

Pratiquer une ouverture dans un mur

PRATIQUER UNE OUVERTURE DANS UN MUR

Avant d’abattre ou de pratiquer une ouverture dans un mur, il convient de savoir si ce dernier est un mur porteur ou non. Inutile, en effet, de soutenir la structure située au-dessus d’un mur non porteur, mais un étayage reste indispensable si vous souhaitez ouvrir partiellement un mur maçonné. En présence d’un mur porteur, les structures au-dessus du mur seront soutenues durant toute la durée des travaux et la pose d’une porte ou d’un linteau sera indispensable. Un spécialiste est recommandé pour ce type de travaux. 

COMMENT RECONNAITRE UN MUR PORTEUR

Un mur porteur est une des pièces maîtresses de la structure d’une maison; il supporte le poids des planchers et des plafonds, parfois une partie de la toiture. Un mur non porteur reste une cloison de séparation et ne joue aucun rôle de soutien majeur. La qualité d’un mur, à ossature bois ou maçonné ne détermine en rien sa nature de mur porteur ou non. Des lambourdes de plancher ou des solives de plafonds fixés perpendiculairement à un mur ne signifient pas forcément que le mur en question supporte leur poids. Un mur de rez-de-chaussée placé dans l’alignement exacte d’un mur étage peut éventuellement indiquer que le mur soit porteur. Au niveau des combles, repérez les points d’appuis des principales pièces de charpente au sommet des murs extérieur. 

 

CREER UNE OUVERTURE DANS UN MUR A OSSATURE BOIS

Si vous souhaitez créer une ouverture dans un mur porteur, consultez un spécialiste.

Procédure de découpe d’un mur porteur

Le plafond sera supporté par des étais positionnés de chaque coté du mur, a l’aide de barres de soutènement perpendiculaires aux solives. Un des montant de l’ossature sera utilisé pour délimiter un des côtés de l’ouverture. Après la localisation des câbles et canalisations dans les doublages, les montants et traverses de l’ossature seront sciés puis évacués. Un linteau bois prendra appui au sommet des étançons latéraux.

Procédure de découpe d’un mur non porteur

Inutile d’étayer. l’ouverture sera découpée à la dimension souhaitée puis   une traverse de bois brut sera insérée au sommet du cadre, entre les montants découpés. Au besoin, un nouveau montant sera positionné pour fermer le cadre de l’ouverture.

Schéma de principe d'une ouverture dans un mur porteur à ossature bois

 

CREER UNE OUVERTURE DANS UN MUR MACONNE

Que le mur soit porteur ou non, le choix du linteau reste une affaire de professionnel, confiez cette mission à un architecte. 

Procédure d’ouverture d’un mur maçonné

Une fois les étais en place, l’espace nécessaire à la pose du linteau sera dégagé à la massette et au ciseau à brique, puis le calage du linteau, ici une poutrelle IPN, sur des plots de mortier. Après séchage du mortier, les étais seront retirés ainsi que les barres de soutènement. La partie restante de l’ouverture sera découpée à la massette et au ciseau à brique ainsi qu’à la meuleuse d’angle. 

 

 

 

Schéma de principe d'une ouverture dans un mur porteur maçonné
Vous avez un projet de rénovation, prenez contact avec nous via le formulaire en cliquant ici.
Faites estimer vos travaux en cliquant ici.

vous aimeZ cet article?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Continuer la lecture
Fermer le menu
Aller à la barre d’outils