Construction et structure
ARTICLE CONSTRUCTION ET STRUCTURE

Construction et structure

CONSTRUCTION ET STRUCTURE

Les illustrations présentées ici mettent en évidence les différentes structures d’une maison et leur principe de construction. Les variantes appliquées à ces schémas de base relèvent d’innovations architecturales, de l’utilisation de nouveaux matériaux ou de l’exploitation originale de matériaux existants. Le béton et l’acier supplantent souvent les matériaux de constructions traditionnels. Identification, construction ou réparation de chacun des éléments constitutifs d’une maison sont détaillés ci-après.

MURS PORTEURS ET NON PORTEURS

Les murs de toutes les maisons se classent en deux catégories,  murs porteurs et non porteurs. Les murs porteurs, en même temps qu’ils supportent leur propre poids, supportent une partie de la charge des autres éléments, comme les planchers ou la toiture. Les murs non porteurs ne supporte que leur propre poids et ne font pas partie des éléments structurels d’une maison. Tous les murs extérieurs sont porteurs. Si la localisation des murs porteurs à l’intérieur de la maison est parfois difficile, cette étape s’avère incontournable si vous envisagez de procéder à des travaux de rénovation.

Maison éclatée composée d'un toit et murs séparés

 

PRINCIPE DE CONSTRUCTION

Les murs porteurs transmettent le poids des planchers et de la toiture aux fondations. Les murs non porteurs cloisonnent l’espace. Les fondations répartissent ce poids. Ce principe peut varier selon les préférences architecturales et les besoins de chacun.

 

TYPES DE CONSTRUCTIONS

On distingue trois types de toitures, quatre types de murs et quatre types de fondations. Toutes les combinaisons sont possibles à partir de ces schémas de base.

 

TYPES DE FONDATIONS

Les fondations supportent le poids de la maison. Selon les époques et la nature du sol sur lequel elles sont érigées, les fondations se présentent sous différents aspects.

Fondation en tranchée

Les murs porteurs extérieurs, reposent sur des tranchés dans lequel a été coulé du béton, jusqu’au niveau du sol. Les murs porteurs intérieurs peuvent être érigés sur le même principe. La profondeur des fondations dépendra de la nature du sol et de la taille de la maison à bâtir.

Schéma de principe d'une fondation en tranchée d'une maison individuelle
Fondation sur semelle filante

Un type de fondation assez proche de la fondation en tranchée. La hauteur du béton coulé est moins importante et les murs démarrent en dessous du niveau du sol avec l’établissement d’une semelle en briques ou en parpaings, comme le mur porteur, ou en matériaux différents, monté jusqu’au niveau du sol.

Schéma de principe d'une fondation sur semelle filante d'une maison individuelle
Fondation sur radier 

Une dalle de béton armée, renforcée d’acier, couvre toute la surface sur laquelle reposera la maison. Dans certains cas, le radier à la base des murs porteurs extérieurs est plus épais que le reste de la dalle. Les fondations sur radier bénéficient aujourd’hui d’une parfaite isolation.

Schéma de principe d'une fondation sur radier d'une maison individuelle
Fondation sur pieux

Les murs extérieurs reposent sur une poutre de béton posée sur des pieux en béton armé ou en acier renfoncés dans le sol, d’espacement et de hauteur variables. Les murs porteurs intérieurs ont parfois des pieux de soutien.

Schéma de principe d'une fondation sur pieux d'une maison individuelle

 

TYPES DE MURS

Les quatre types de murs que l’on rencontre dans la construction d’une maison sont en fonction de la façon dans les murs porteurs extérieurs ont été érigés. 

Maçonnerie traditionnelle

Les vieilles maisons possèdent de solides murs extérieurs; les murs de refend sont également maçonnés ou parfois à ossature bois. Le rez-de-chaussée est constitué d’une dalle de béton ou d’un plancher flottant; dans les demeures plus anciennes, les revêtements de sol traditionnels comme les dallages en pierre reposent sur une base à même le sol. Les planchers d’étage sont souvent en bois. La plupart de ces maisons ne disposent pas de barrière hydrofuge.

Schéma de principe d'une construction en maçonnerie d'une maison individuelle
Structure bois

Les murs extérieurs présentent une paroi intérieure en bois et une paroi extérieure en maçonnerie ou en bois. La paroi maçonnée est reliée à la paroi intérieure par des entretoises métalliques. Les murs intérieurs, porteurs ou non, sont en bois, comme les planchers d’étages. Le rez-de-chaussée est constitué d’un plancher ou d’une dalle de béton. Les constructions les plus récentes disposent d’une barrière hydrofuge.

Murs extérieurs à structure bois d'une maison traditionnelle
Maçonnerie moderne

Les constructions les plus récentes présentent des murs extérieurs pleins, érigés à partir de matériaux différents de ceux des maçonneries traditionnelles. Les murs intérieurs peuvent être à ossature bois ou maçonnés, ou bien les deux. Tous les planchers sont constitués d’une dalle de béton ou de bois. Toutes ces constructions doivent disposer d’une barrière hydrofuge.

Murs extérieurs en parpaing d'une maison traditionnelle
Maçonnerie à double paroi

Les murs extérieurs présentent deux parois, séparées par une lame d’air, mais reliées par des entretoises métalliques. Les parois peuvent être constituées des mêmes matériaux ou de matériaux différents. Murs intérieurs et planchers sont maçonnés ou en bois. La plupart de ces constructions disposent d’une barrière hydrofuge.

Murs extérieurs d'une maison à double paroi, parpaing et brique

Types de toitures

La plupart des toitures présentent des pans inclinés facilitant l’écoulement de l’eau. La charpente intérieure supportant la toiture est en bois. L’intersection de pans perpendiculaires forme une arête rentrante appelée noue. Les pans de toitures sont le plus souvent recouverts de tuiles, même si la gamme des matériaux de couverture met à disposition bien d’autres produits, également sollicités sur les toitures planes. La rencontre d’un pan incliné ou d’une toiture plane avec un mur forme un aboutement. Noues et aboutements exigent la pose de bande d’étanchéité. 

Toiture à pignon

Ce type de toiture se caractérise par la forme triangulaire du mur se situant sous l’arête formée par la rencontre des deux pan inclinés de la toiture. Un profil qui donne au comble un volume comparable à celui d’un comble en croupe. 

Toiture de maison triple pignons
Toiture à croupe 

Sur ce type de toiture, le pignon tronqué forme un triangle incliné dont la pointe rejoint l’arête, formant ainsi un nouveau pan. Deux arêtiers délimitent ce pan appelé « croupe ».

Toiture de maison à croupe
Toiture plane

Ce type de toiture faussement plan, présente en réalité une légère pente qui permet à l’eau de s’écouler. Ce profil particulier se retrouve généralement sur les extensions réalisées en rez-de-chaussée. Certaines maisons adoptent parfois ce modèle comme forme de toiture principale.  

 

Vous avez un projet de rénovation, prenez contact avec nous via le formulaire en cliquant ici.
Faites estimer vos travaux en cliquant ici.

vous aimeZ cet article?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Aller à la barre d’outils